Comprendre la réduction kilométriqueLa réduction kilométrique est un des éléments qui peut-être important à prendre en compte lorsque l'on étudie une course. Secrets du Turf vous dit tout sur son calcul et son utilisation.

 

 

 

Réduction kilométrique : définition

La réduction kilométrique, c'est le temps que le cheval met pour parcourir un kilomètre dans une course donnée. C'est donc une vitesse moyenne.Une réduction kilométrique de 1'16''3 signifie que le cheval a trotté en moyenne le kilomètre en 1 minute, 16 secondes et 3 dixièmes.

 

Réduction kilométrique : calcul

Comme nous venons de le voir, la réduction kilométrique est la vitesse moyenne du cheval sur un parcours, ramenée au kilomètre.La formule est relativement simple :

vitesse = distance parcourue / temps de parcours.

 

Voici un exemple :

Si le chronomètre officiel affiche 2'54''21(2 minutes, 54 secondes et 21 dixièmes) sur 2225 mètres, cela signifie que notre cheval aura parcouru 2225 mètres en 174 secondes et 21 dixièmes.Il ne nous reste plus qu'à faire la règle de 3 suivante :

Réduction Kilomètrique (RK) = 174.21 secondes pour faire 2225 mètres correspondent à X secondes pour faire 1000 mètres.

RK = (174.21 X 1000) / 2225 = 78.30 secondes soit 1 minute, 18 secondes et 30 dixièmes.

 

100€ offerts 250€ offerts 250€ offerts

Réduction kilométrique : la traduire en écart de distance

Nous pouvons, à partir de la réduction kilométrique, déterminer l'écart de distance entre 2 chevaux.

Notre cheval 1 a une réduction kilométrique de 2'18''30 et notre cheval 2 a une réduction kilométrique de 2'18''40.

Notre cheval parcourt 12,78 mètres / seconde (1000 mètres / 78,30 secondes de sa RK) alors que notre cheval 2 parcours 12,76 mètres / seconde soit 2 centimètres d'écart !

Si nous souhaitons comparer 2 chevaux qui vont s'affronter, nous pouvons utiliser ce petit calcul pour déterminer l'écart théorique à l'arrivée et voir si la course est théoriquement serrée ou "facile".

 

Les conditions à prendre en compte

La discipline : la course était-elle une course de trot attelé ou de trot monté ?

La distance : on ne court pas de la même façon sur un 100 mètre et sur un marathon !

Le recul : un cheval qui subit un recul devra aller plus vite que ses adversaires.

Les D.A.I : on ne connait pas la réduction kilométrique des chevaux disqualifiés.

L'état du terrain : était-il sec, lourd, souple etc...

L'hippodrome et la piste : certains hippodromes sont rapides et d'autres plutôt lents. La piste était-elle une grande piste ou une petite piste, cela influence directement la réduction kilométrique.

 

Ce qui n'est pas dit

Rythme : la course était-elle rapide ou était-elle sur un faux rythme et a fini en trombe ?

Objectif : le cheval était-il là pour gagner ou pour se préparer pour une autre course ?

 

Pour aller plus loin

Ce qui compte n'est pas de mener la course jusqu'aux derniers 500 mètres, mais bien de passer la ligne en tête. Une information intéressante est le temps de parcours des 500 derniers mètres, mais celui-ci n'est pas donné ; à vous de vous le faire.

 

Conclusion

La réduction kilométrique est un critère très intéressant à prendre en compte, mais comme souvent, la donnée brute sans analyse et pondération n'est pas très objective. Il est intéressant de se créer des tableaux avec des réductions kilométriques moyennes par hippodrome et par distance afin de s'y reporter pour avoir un avis objectif au besoin ; cela demande du travail, mais qui a dit que le turf était une passion de fainéant ?

Bon turf !

 

100€ offerts 250€ offerts 250€ offerts

Copyright © www.secrets-du-turf.com - 2019 - Tous droits réservés