Stratégie de gestion des écartsLes turfistes qui jouent avec une gestion des mises craignent tous la même chose : les écarts. Secrets du turf vous propose de vous poser les questions essentielles pour établir une stratégie efficace de gestion des écarts.

 

 

Qu'est-ce qu'un écart ?

Il est possible de résumer simplement la notion d'écart au turf par le nombre de paris perdants entre 2 paris gagnants. Ainsi si vous jouez 5 paris mais que vous ne gagnez que le premier et le dernier alors vous aurez 3 paris perdants et vous pourrez dire que vous rencontrez un écart 3.

 

Quand cela pose-t-il problème ?

L'écart en tant que tel ne pose absolument aucun problème. Le problème se pose lorsque le turfiste, n'étant pas satisfait de son jeu à masse égale, applique une gestion des mises. Par définition, la gestion des mises a pour but de combler par les paris gagnants les pertes engendrées par les paris perdants. Pour rembourser ses pertes le turfiste va alors jouer de plus en plus d'argent. Le capital des joueurs n'étant pas illimité, si l'écart du moment est trop important, le turfiste fera alors faillite.

 

Exemple de faillite due à  l'écart

Si l'on se base sur une martingale de Hawk (la plus célèbre) qui consiste à doubler sa mise à chaque pari perdant alors on peut se rendre compte que le total des mises engagées augmente très rapidement.

Ecart Mise Capital nécessaire
0 1 1
1 2 3
2 4 7
3 8 15
4 16 31
5 32 63
6 64 127

Pour pallier à 6 pertes consécutives le turfiste devra disposer d'un capital de 127€, et cela, pour une mise de base de seulement 1€. Imaginez un turfiste qui jouerait avec 10 ou 20€ de mise initiale...

 

100€ offerts 250€ offerts 250€ offerts

Stratégie de gestion des écarts

Secrets du turf vous propose un petit état des lieux de votre manière de jouer afin d'établir une stratégie de gestion de vos écarts et éviter, autant que possible, la faillite. Cette analyse doit se faire sur votre jeu, qu'il s'agisse d'une méthode, d'un pronostic personnel, du suivi d'un journal etc...

 

Le rapport moyen

Le rapport moyen de votre jeu est la première étape de l'élaboration de votre stratégie de gestion des écarts. Connaitre le rapport moyen va vous permettre de déterminer votre gestion financière. En effet, on ne gère pas ses mises de manières identiques si l'on vise des favoris à petites cotes ou si l'on vise des outsiders à grosses cotes.

 

L'écart maximum

L'écart maximum représente l'écart le plus important que votre jeu ait rencontré au cours de votre historique. Notez bien qu'en aucun cas un écart max est infaillible et que, même pire, au point de vu probabilité il sera tôt ou tard dépassé. Déterminer votre écart max va vous permettre une seule et unique chose, calculer votre capital nécessaire dans la pire des mauvaises passes.

Prenons un exemple.

Vous choisissez une martingale classique et votre rapport moyen est de 1,5/1. Il vous sera donc nécessaire pour récupérer vos pertes de multiplier votre mise par 3 à chaque paris perdant. Votre échelle de mise sera donc 1/3/27/81/243/729, etc...

Admettons maintenant que votre écart max soit de 4. Le capital nécessaire sera donc de 121€ (1 + 3 + 9 + 27 + 81).

 

L'écart moyen

Pour calculer son écart moyen il suffit de calculer la moyenne de tous ses écarts sur son historique de jeu. Si vous avez enregistré par exemple les écarts suivants 1 - 5 - 3 - 2 alors vous aurez un écart moyen de 2,75. Il va sans dire qu'un écart moyen établit sur 4 écarts n'est pas représentatif, un historique conséquent est nécessaire pour avoir des données fiables.

L'écart moyen va permettre de déterminer l'étape suivante.

 

Déterminer un "STOP"

Lorsque les choses vont mal, elles vont mal, c'est comme ça. Plutôt que de s'entêter et faire faillite, il est recommandé d'attendre que la tempête passe avant de reprendre. Le "STOP" est très difficile à établir car il dépend de nombreuses choses. Nous allons voir 3 manières différentes de déterminer celui-ci.

 

En fonction de sa gestion

Si vous avez une gestion qui fait monter rapidement les mises (rapport moyen faible) il est important d'avoir un "STOP" relativement rapide. En effet si l'on reprend l'exemple de l'étape précédente, à l'écart 7 la mise est de 2187€ il vous est nécessaire d'avoir un capital de 3280€...

 

En fonction de son écart max

Si votre écart max est faible vous pouvez vous permettre de mettre votre "STOP" à cet écart max.

 

En fonction de l'écart moyen

Se baser sur l'écart moyen est une très bonne chose à notre avis car c'est un bon reflet de notre jeu. Fixer le "STOP" sur l'écart moyen n'est pas judicieux car il sera trop souvent atteint. De plus, lorsque vous serez à votre écart moyen vous ne serez pas en situation de crise puisque vous serez dans la moyenne de votre jeu. Placer le "STOP" à mi-chemin entre l'écart moyen et l'écart max est un compromis judicieux.

 

Définir une stratégie de reprise

Après avoir marqué un "STOP" il va falloir reprendre. Deux possibilités s'offrent à vous :

Reprendre à 0, vous admettez ainsi d'avoir perdu les mises engagées sur la séquence précédente.

Faire une pause 1 pari ou 2 avant le "STOP" afin de reprendre la gestion quand vous êtes plus en veine.


Quoi que vous choisissiez, la gestion vous entrainera vers une séquence perdante tôt ou tard. N'oubliez jamais que le but n'est pas de toutes les gagner mais d'en gagner suffisamment pour être bénéficiaire. Chercher à gagner toutes les séquences de jeu est le meilleur moyen de faire faillite !

Bon turf !           

 

100€ offerts 250€ offerts 250€ offerts

Copyright © www.secrets-du-turf.com - 2019 - Tous droits réservés