Vivre du turf : mythe ou réalité ?Une grande partie des adeptes du turf en ligne se pose une question simple mais essentielle, est-il possible de vivre du turf ?

Les courses hippiques ont une très longue histoire en France au point même ou le PMU, société organisatrice des courses est proche d'être une institution. Jusqu'à récemment la seule solution pour poser des paris était soit de se rendre directement sur les hippodromes, soit de se rendre dans un des très nombreux bars dit PMU. Depuis l'arrivée d'internet, les paris sur les courses hippiques attirent un nouveau public qui rêve de gain.

 

Les premiers pas

Toute personne qui souhaite faire du turf son métier doit comprendre que gagner quelques euros et gagner assez pour en vivre sur le long terme sont deux choses totalement différentes. En effet, engranger quelques gains est une chose qui finalement n'est pas très complexe, et même à la portée de toute personne qui s'intéresse un minimum aux courses. Rendre ses jeux bénéficiaires au long terme est une chose radicalement plus compliquée.

Les débutants n'ont généralement que très peu de connaissances, peu de temps et ne dispose tout simplement pas de l'expérience qui peut leur ouvrir les portes du professionnalisme. Comme tout le monde le sait, l'expérience ne s'achète pas, elle s'acquiert.

 

Le turfiste professionnel joue sur ses analyses

Un turfiste professionnel ne peut pas se permettre de suivre les masses et jouer les favoris de la presse qui vont se retrouver favoris des bookmakers avec de faibles cotes. La lecture des cotes permet de se faire une idée de la course, mais cette seule analyse ne suffit pas pour sélectionner ses chevaux.

Le turfiste professionnel possède une très bonne culture des courses hippiques, il sait prendre en compte tous les paramètres qui peuvent influencer une course tels que les conditions météo, l'état du terrain, la forme du cheval, la distance, la position au départ, les conditions de la course... Il faut savoir conjuguer tous les facteurs (extérieurs ou intérieurs) pour en tirer une analyse qui se doit d'être au plus juste. Vous trouverez de nombreux conseils dans nos secrets du turf.

Une bonne connaissance des statistiques est également un plus non-négligeable.

Autrement dit, certaines personnes auront rapidement "le truc" pour conjuguer les facteurs et obtenir de bons résultats alors que d'autres devront développer cette aptitude à force de travail et de persévérance.

 

Les caractéristiques psychologiques

Un turfiste professionnel à forcement développé des caractéristiques psychologiques particulières. En effet, il se doit d'avoir une analyse claire, une résistance hors-norme à la pression et une confiance exceptionnelle en ses choix.

Gérer ses émotions est une des caractéristiques essentielles au turfiste professionnel, car il ne doit en aucun cas se laisse aller à augmenter ses mises dans une bonne période et à contrario, il ne doit pas baisser ses mises en cas de mauvaise passe. Le turfiste professionnel sait parfaitement que les mauvaises périodes sont inévitables.

Si le turfiste est un méthodiste (joue en fonction de méthode) il se doit de ne pas changer de méthode lors d'un mauvaise période. La patience et la rigueur sont deux qualités essentielles pour tout jouer souhaitant faire du turf son métier.

 

100€ offerts 250€ offerts 250€ offerts 250€ offerts

La différence entre internet et les hippodromes

Internet

Internet facilite aujourd'hui la vie des turfistes en proposant une simplification de la prise de paris et de nombreux sites collectent d'innombrables informations fortement utiles pour qui sait les lires. Notons que si la prise de paris est simplifiée, l'argent est dématérialisé et il devient facile de se laisser aller à mettre quelques pièces sur des chevaux qui normalement n'auraient pas reçut ces paris.

Si vous êtes web-turfiste, ne négligez pas de suivre les courses à la télévision, vous en apprendrez beaucoup sur le comportement en course des chevaux.

 

Les hippodromes

Les turfistes professionnels non-méthodistes sont bien souvent des habitués des grands hippodromes, car au-delà de l'ambiance et la convivialité qu'ils offrent, les hippodromes permettent bien souvent de faire des connaissances dans le "milieu". Ces connaissances sont autant de sources d'informations souvent fiables.

 

Maitriser la gestion des finances

Comme nous l'avons vu, être turfiste professionnel demande un mental à toute épreuve, une connaissance développée des courses, un investissement personnel de tous les jours, mais aussi une gestion des finances digne d'un expert-comptable.

Il est évidemment conseillé de dédier un budget au turf qui est indépendant du budget de la vie courante et de ne jamais toucher au second, sous aucun prétexte... Là encore la rigueur personnelle est de mise. D'autant plus que le turf ne doit en aucun cas être perçut comme une activité salariée et qu'absolument rien ne vous garantie une rentrée d'argent fixe.

Le turfiste professionnel a appris à miser en fonction de son capital sans mettre celui-ci en danger. Il n'est pas rare d'entendre les joueurs professionnels clamer de ne jamais engager plus de 20 % de son capital. Cette marge de sécurité permet au professionnel de palier aux mauvaises passes.

 

Conclusion

Il est tout à fait possible de faire du turf son métier  (la preuve dans ces vidéos ou cet article) mais certainement pas en prenant l'exercice à la légère. Le turfiste qui deviendra professionnel sera celui qui aura su développer à la fois une ligne de conduite irréprochable, des connaissances hippiques vastes et une maitrise de la gestion financière sans failles.

 

100€ offerts 250€ offerts 250€ offerts 250€ offerts

Copyright © www.secrets-du-turf.com - 2019 - Tous droits réservés